Rêveries équestres

Mon coeur au pas, au trot, au galop

5 Septembre 2016, 16:25pm

Publié par Armelle Perrot

Et nous faisons comme cela. Tous les jours. Nous nous connaissons bien. Pire, nous avons fusionnées. Je me souviens d'un film de Bartabas. Son cheval était mort et il n'était plus qu'une ombre errante. Je l'avais regardé peu de temps après la mort de mon premier Figaro. Un petit pur-sang arabe de rêve. La dernière fois que je l'avais monté c'était en ballade à cru et en licol. Je ne savais pas que c'était notre dernière fois.

J'ai bien compris ce que voulait dire Bartabas, je l'ai ressenti au fond de mes tripes. Après la mort de Figaro, je n'étais plus rien. Après la mort de mes chevaux, je ne suis plus rien.

Mais heureusement, vient toujours un cheval pour me ressusciter et me conduire vers la lumière. Tous m'ont sauvée. Amis fidèles, compagnons indéfectibles.

Présence entre dans l'âge mur et moi aussi. Nos deux expériences de vie cohabitent bien. Sa présence panse les blessures de mon âme. Nous sommes deux mais ne formons qu'une entité, souple, sereine et cadencée. Si loin des tourments du monde et de ses bassesses. Avec elle, la vie retrouve ses couleurs d'enfance, l'air est plus doux, le temps est facile à vivre.

Mon coeur au pas, au trot, au galop

Nous avons encore tellement de choses à vivre, à faire ! Elle me sauve tous les jours et apaise mes journées. Avec elle, je vis dans l'instant présent et le goûte intensément.

Il y a quelques années, alors que nous allions pousser quelques barres en concours, les gens me disaient : "Mais pourquoi tu continues de sortir à 12 points avec cette jument ? Prends-en un autre !". Mais moi je leur répondais : "j'ai plus de plaisir à faire trois barres avec cette jument là, que faire sans faute avec un autre. Et je ne vais pas me mettre à taper dessus pour qu'elle saute plus haut".

C'est comme ça. Et aujourd'hui, plus rien ne nous semble interdit. Je t'aime, ma beauté.

Commenter cet article

anna 07/09/2016 11:29

tres bel article

Armelle Perrot 12/09/2016 18:48

Merci ! c'est toujours intéressant et important d'avoir des retours.