Rêveries équestres

Les adieux du petit bolide

16 Juin 2017, 13:10pm

Publié par Armelle Perrot

Il est des rencontres qui vous changent pour toujours. Il est des êtres qui vous améliorent, qui vous révèlent. Figaro était un de ces êtres. Il nous a emmené bien au-delà de nos espérances. Et c'est bien l'espérance qu'il a révélée en nous. Impossible ne faisait pas partie de son vocabulaire et essayer, c'est rêver. Et rêver, c'est oser.

Ce cheval a toujours mené le bal et posé certaines conditions. En contre-parte, il nous a hissé plus haut qu'on ne l'avait jamais espéré. Cheval intelligent, il savait décrypter un parcours d'obstacle, prendre des décisions ou écouter son cavalier. Il trottait et galopait comme un grand. Mais, il n'avait pas conscience de sa petite taille et de ses allures étriquées. Peu importe. Il ne trottait pas, il volait. L'important, c'est de vouloir. Il savait transformer le verbe vouloir en pouvoir.

Figaro a tiré sa révérence, avec classe, comme d'habitude bien sûr. Il a passé la journée avec moi dans le jardin. J'étais malade et fiévreuse. Je le surveillais sur une chaise longue et m'assoupissait souvent. A mon réveil, il était toujours contre moi et me regardait. C'est lui qui m'a dit au revoir et qui a veillé sur moi. Non pas l'inverse. Puis il est parti brouter dans sa pâture une dernière fois. Il savait. Mais pas moi. 

Je l'ai retrouvé le lendemain matin. Mais il n'était plus là. Il n'a pas souffert. 

Au revoir mon petit bolide. Tu nous as apporté tellement, de part ton mental incroyable et ta grande gentillesse. La puissance de l'esprit. C'était mon cheval et il m'a tout appris.

Commenter cet article

Gaëlle 20/07/2017 17:14

C'est un hommage en toute simplicité et qui me fait beaucoup d'effet. Beaucoup de courage à toi, une belle étoile veille désormais sur toi :)

Armelle Perrot 21/07/2017 20:03

Merci pour lui. Il est bien entouré la ou il se trouve