Rêveries équestres

Un peu de magie pour Tréglamour

10 Août 2017, 14:16pm

Publié par Armelle Perrot

Il a l'air drôlement bon ton bouquet, dis...

Tréglamour, belle comme une montagne et tendre comme un baiser d'enfant. Tréglamour n'est pas un cheval ; Tréglamour, c'est un concept. 

Ma montagne ne va pas bien. Ma montagne traîne son antérieur droit comme une malédiction. Depuis des mois. Aucun soin n'y fait. De boiterie en fourmilière. De fourmilière en abcès. Malgré des soins constants, rien n'y fait. L'infection a fini par gagner tout le pied.

Deux mois de boxe, de soins. Que la belle subit avec gentillesse et tend son pied blessé pour que l'on change le pansement, qu'on désinfecte, qu'on frotte, qu'on rappe, qu'on rogne. Belle qui prend ses médicaments sans rechigner. Qui pose son pied convenablement pour les radios hebdomadaires. Pauvre pied, diminué, amputé, suppurant. Pied qui envahit notre quotidien, notre sommeil fragile. Pied qui entrave sa vie. Pied qui va finir par mettre sa vie en danger.

Toutes nos peurs ont été énoncées : arthrite septique, kératome et bien d'autres. Mais non, c'est pas ça.

L'infection a eu raison de la troisième phalange. Ou est-ce la troisième phalange qui a généré l'infection ? Ou un peu des deux ? Personne ne le sait. 

Opérée à Maisons Alfort cette semaine. Un gros bout de phalange en moins, encore un peu moins de corne, le pied encore amputé. Mais les meilleurs soins du monde. Ils ne voient pas souvent des lourds là-bas et son arrivée était attendue. Mais tout peut tourner à l'envers. Rien n'est encore gagné et le spectre de la boiterie chronique est là ainsi que la possible montée de l'infection.

Pour cette opération, j'avais mis tout les atouts de son côté : quelques cierges à l'église afin de rappeler au grand timonier en chef, qu'un peu de chance, ça fait pas de mal. Mes amies ont fait quelques prières, chacune à sa façon. J'ai envoyé ma fille parler à la statue de la vierge à côté de chez elle. Elle a bien souvent été sourde à mes malheurs (la vierge, pas ma fille) alors elle me doit bien ça. 

Et s'il faut me mettre à genoux et implorer mon pire ennemi, je le ferai.

Mais par pitié, qu'elle soit blanche ou noire, par pitié, un peu de magie pour Tréglamour.

Tréglamour à 18 mois, premier voyage et départ de sa Bretagne natale

Tréglamour à 18 mois, premier voyage et départ de sa Bretagne natale

Commenter cet article

Armelle Perrot 07/02/2019 09:48

Bonjour, Merci de demander des nouvelles.
Trèglamour a survécue a une opération risquée et uniquement sédatée. Ablation d'une partie de la troisième phalange. après 6 mois de repousse au box avec une à deux heures de paddock, elle a été prête à retrouver une vie au pré. Cet été catastrophe, le pieds refusent les clous des fers et se cassent. Deux moignons à la place des antérieurs. Heureusement des chaussures orthopédiques lui ont assuré un certain confort en attendant la repousse. Mais nous avions peur de devoir l'euthanasier. Passage pied nu pendant l'été. Et la l'hiver se passe bien. Elle vit avec une chèvre et un alpaga et tout le monde joue ensemble.
Merci pour elle ! bonne journée.

Loulou 26 05/02/2019 20:29

Des nouvelles ?! ????